• 🚚 Livraison offerte dès 39€ d'achat.

  • 🎁 Un Gummies Phyto Vigne Rouge offert dès 60€ d'achat !

  • 🌱 Offre Anti-gaspillage jusqu'à -50% !

PROFESSIONNELS DE SANTÉ
Rechercher un produit, un conseil...

Qu'est-ce qu'une plante adaptogène ?

Ce terme est réservé à des plantes afin de caractériser les propriétés qui leur sont propres et de nature différente de celles des plantes simplement toniques qui offrent une prise en charge d’états de fatigue passagers. En effet ces plantes augmentent la capacité du corps à s'adapter à une situation (stress, fatigue...). Voyons comment et dans quel contexte ce concept d’ « adaptogène » a été élaboré et comment caractériser l’action d’une plante adaptogène.

Quelles sont les plantes adaptogène ?

Parmi les plantes officiellement reconnues comme adaptogènes, on retrouve le ginseng (Panax ginseng), l'éleuthérocoque ou ginseng sibérien (Eleutherococcus senticosus), et la rhodiole (Rhodiola rosea). Cependant, d'autres variétés de plantes sont également réputées pour leurs propriétés adaptogènes : 

  • L'Ashwagandha (Withania somnifera), souvent utilisée en médecine ayurvédique, est connue pour ses composés bioactifs tels que les withanolides, les alcaloïdes et les saponines.

  • Le Bacopa (bacopa monnieri) est très apprécié pour ses effets bénéfiques sur le système nerveux et la santé du cerveau tout en aidant à se détendre 

  • L'astragale (Astragalus membranaceus) et le Schisandra (Schisandra chinensis) sont également considérés comme des adaptogènes reconnues.

Il est à noter que ces plantes peuvent être consommées sous différentes formes, telles que des compléments alimentaires, des infusions, des teintures mères ou même sous forme de poudre à intégrer dans l'alimentation.

Comment agissent les plantes adaptogènes ?

Les plantes adaptogènes agissent en soutenant l'équilibre du corps humain, principalement en optimisant la réponse physiologique au stress. Elles fonctionnent en interagissant avec l'axe hypothalamo-hypophyso-surrénalien (HHS), un système clé dans la gestion du stress de l'organisme. Les plantes adaptogènes influencent ce système pour moduler la production d'hormones de stress comme le cortisol.

Ces plantes ont une action bimodale, c'est-à-dire qu'elles peuvent à la fois stimuler et apaiser l'organisme en fonction de ses besoins spécifiques. Cette capacité unique leur permet notamment d'optimiser l'efficacité des systèmes immunitaire, nerveux et endocrinien.

Elles agissent aussi en soutenant la résilience de l'organisme, c'est-à-dire sa capacité à résister et à se rétablir face à différents types de stress (physique, émotionnel, environnemental). Par ailleurs, elles aident à réguler et à maintenir l'homéostasie, un équilibre interne vital pour le bien-être et la santé en général.

Historique et développement du concept de plante adaptogène

Le contexte historique, politique et géographique dans lequel le concept d’ « adaptogène » a été développé répond à des besoins tout à fait particuliers et extrêmes. Tout commence en 1943 avec une résolution du gouvernement de l’ex-URSS de lancer des études sur Schisandra chinensis dans le but de trouver des substances naturelles permettant d’augmenter aptitudes et potentiel humain durant la seconde guerre mondiale puis dans le cadre d’une course à la productivité dans un environnement de guerre froide Est-Ouest qui se durcit.

Le pharmacologue russe Nicolaï LAZAREV qui cherchait à définir le type d'action de certaines plantes comme le ginseng a ainsi créé en 1947 le concept d’ « adaptogène » caractérisant « capable d'induire dans un organisme un état de résistance augmentée non spécifique permettant de contrebalancer les signaux de stress et de s'adapter à un effort exceptionnel ».

Au début des années 60, les travaux de N. LAZAREV ont été poursuivis par son ancien élève devenu chef du Département de physiologie et de pharmacologie de l’adaptation à Vladivostok, Israël BREKHMAN, notamment sur l’éleuthérocoque. Dès 1968, I. BREKHMAN définit trois critères pour caractériser un adaptogène. Celui-ci :

  1. Augmente la résistance de l'organisme contre les agresseurs de différente nature (physiques, chimiques ou biologiques) de manière non spécifique ;

  2. Présente une influence normalisatrice, quel que soit les changements à partir des normes physiologiques ;

  3. Montre une absence de toxicité et d’influence sur les fonctions normales de l’organisme Brekhman 1968.

En 1969, les travaux couvrant 15 ans de recherches et plus sont pour la première fois publiés hors de l’ex-URSS dans une revue internationale, Annual Review of Pharmacology Brekhman & Dardymov 1969. Jusqu’au milieu des années 80, plus de 1000 études seront publiées en russe concernant les extraits et constituants préparés à partir d’éleuthérocoque, de ginseng, de rhodiole et de schisandra de Chine puis les travaux se poursuivront à un rythme soutenu et s’internationaliseront.

Notons que dans la médecine traditionnelle chinoise, la notion d' « adaptogène » est présente depuis des milliers d’années sous le concept de « toniques supérieurs », qui régularisent les diverses fonctions et augmentent l’énergie, favorisant globalement la santé sans traiter pour autant de maladies spécifiques.

Évolution du concept et caractérisation actuelle de l'action d'une plante adaptogène

Les plantes adaptogènes représentent actuellement une nouvelle classe de régulateurs métaboliques qui permet d’augmenter la capacité d’adaptation de l’organisme aux facteurs environnementaux et d’éviter les effets négatifs sur l’organisme de ceux-ci.

L’action adaptogène des plantes peut aujourd’hui être caractérisée comme :

  • une réponse non-spécifique = réponse induite vis-à-vis de tous les facteurs de stress (biologiques, chimiques, physiques) ;

  • un effet général = il ne vise pas un organe, une fonction physiologique ou une pathologie en particulier ;

  • une action normalisatrice = augmentation des capacités homéostatiques de l’organisme (e.g. capacité d’adaptation et pouvoir de résistance de l’organisme à l’égard des stress) ;

  • des actions polyvalentes = implication de différents mécanismes (ou plusieurs effets biologiques immédiats).

Plantes adaptogènes les plus étudiées

Les études cliniques les plus anciennes portent sur le schisandra de Chine entre 1943 et 1967 en ex-URSS. Les travaux cliniques se sont poursuivis à partir du milieu des années 60 sur l’éleuthérocoque, le ginseng et la rhodiole Panossian 2005. Depuis le début des années 2000, la plante aux propriétés adaptogènes qui aura été la plus travaillée est la rhodiole Panossian 2011.

Les preuves cliniques les plus convaincantes de l’efficacité des adaptogènes ont été observées dans des études en lien avec leurs effets neuro-protecteurs et sur les fonctions cognitives en cas de fatigue ainsi que leur efficacité dans les états d’asthénie et de dépression Panossian 2011.

Didier GUÉDON, Expert au Comité français de la Pharmacopée

Quelle est la meilleure plante adaptogène ?

Établir la "meilleure" plante adaptogène est complexe car cela dépend des besoins spécifiques de chaque individu. Néanmoins, certaines se distinguent comme par exemple :

Le ginseng (Panax ginseng) est souvent cité comme l'adaptogène par excellence, réputé pour améliorer la vitalité et les performances physiques et intellectuelles. Il possède des principes actifs précieux, les ginsénosides.

L'ashwagandha (Withania somnifera), est également prisée, notamment pour ses effets bénéfiques sur le système nerveux et son action sur le stress.

La rhodiola rosea, dont la racine est utilisée, est appréciée pour sa capacité à aider l'organisme à résister aux stress physiques et psychiques.

Pour choisir la plante adaptogène la plus appropriée, il est recommandé de consulter un professionnel de santé afin de cibler les besoins spécifiques de l'organisme.

Quelle plante adaptogène choisir selon nos besoins ?

Pour choisir la plante adaptogène la plus appropriée en fonction de vos besoins, voici quelques suggestions :

  • Pour booster l'énergie, tournez-vous vers le ginseng ou l'astragale. Ces plantes sont connues pour leurs effets tonifiants et revitalisants.

  • Si vous cherchez une plante pour réduire le stress et l'anxiété passagers, l'ashwagandha et la rhodiola rosea peuvent être de précieux alliés. Ces plantes possèdent des propriétés apaisantes qui favorisent le bien-être mental.

  • Pour un soutien au système immunitaire, l'éleuthérocoque est une excellente option. Cette plante est reconnue pour contribuer aux défenses de l'organisme.

Il est recommandé de consulter un professionnel de santé avant de débuter une cure de plantes adaptogènes, afin de déterminer la plante la plus adéquate en fonction de vos besoins spécifiques et pour éviter toute contre-indication.

Bibliographie :

Brekhman II. Eleutherococcus in Russian. Leningrad, Nauka, 1968:1-168.
Brekhman II, Dardymov IV. New substances of plant origin which increase nonspecific resistance. Ann Rev Pharmacol 1968;8:419-30.
Panossian A, Wagner H. Stimulating effect of adaptogens: an overview with particular reference to their efficacy following single dose administration. Phytother Res 2005;19:819-38.
Panossian A, Wagner H. Adaptogens: a review of their history, biological activity and clinical benefits. HerbalGram 2011 (90):52-63

ServiceClient
Service client
via notre formulaire
produit_certifié
Des produits certifiés
Fabriqué en france
Fabriqué en France
depuis 1980
Newsletter Arkopharma
Restez informé(e) de toutes nos actualités et nouveautés.
Votre panier (
0
)
Plus que 39,00€ pour bénéficier de la livraison offerte.

{ option }

(soit x)
- +
Supprimer
Vous n'avez pas de produit dans votre panier.
Total (TTC)
Vous aimerez aussi
ARKOMAG® Magnésium B6
ARKOMAG® Magnésium B6
60 gélules
6,60€
Azinc® BIO Acérola 1000
Azinc® BIO Acérola 1000
30 comprimés
12,20€
Arkorelax® Moral +
Arkorelax® Moral +
Dès 19,70€